Fuji X100T

1 Posted by - 24 mars 2015 - Technique

Le X100T est la troisième génération et l’ultime déclinaison de la série des X100. Il est le reflet des demandes d’évolutions émises par les utilisateurs sur chacun de ses composants tels que la qualité des images, du viseur et de son opérabilité.Equipé du premier « télémètre » électronique au monde, du capteur X-Trans CMOS II, du processeur EXR II de traitement d’image à haute cadence et de l’objectif Fujinon 23mm F2, il délivre des photos d’une qualité inégalée. article : fuji-x100t reportages photo .

Découvrez les caractéristiques du FUJI X100T sue le site de FUJI

 http://www.fujifilm.eu/fr/produits/appareils-photo-numeriques/compacts-experts-a-objectif-fixe/model/x100t/

x100t_banner_image_47

Test du FUJI X100T  sur  le site www.lesnumeriques.com

Le X100T — avec un T comme « Troisième » (« the Third », en anglais) — reprend à son compte la recette qui a fait le succès du X100 premier du nom : design délicieusement rétro, capteur CMOS APS-C de 16 Mpx (passé au XTrans depuis le X100s), objectif Fujinon 23 mm f/2 (équivalent 35 mm) et bien sûr viseur hybride optoélectronique. Le X100T évolue par petites touches discrètes : design extérieur modernisé et épuré, obturateur électronique au 1/32000e, écran plus large et plus défini, réorganisation des boutons, Wi-Fi et, surtout, nouveau viseur hybride mêlant pour la première fois visée optique et visée électronique, simultanément.

Le Fujifilm X100T est un compact expert premium, un vrai : la qualité de finition est irréprochable, le capot métallique a un toucher soyeux, le gainage similicuir  ceinture impeccablement tout le boîtier, les molettes sont fermes et bien crantées. Ce boîtier fait forte impression et bien des modèles plus onéreux feraient bien de prendre exemple sur lui. Par contre, si le nouveau design permet d’alléger visuellement le X100T, cela se fait au détriment de la préhension, car la poignée, pas assez creusée, perd légèrement en grip. L’objectif étant inchangé par rapport à ses prédécesseurs, il sera possible de réutiliser votre adaptateur grand-angle WCL-X100 et votre téléconvertisseur TCL-X100.

Ce qui distingue le plus les Fuji X100 de tous les autres APN disponibles sur le marché (à l’exception du Fujifilm X-Pro1), c’est leur viseur hybride. D’une pichenette de l’index droit sur la tirette en façade avant du boîtier, vous basculez de la visée optique à la visée électronique, avec les avantages propres à chacune : visée naturelle avec hors-champ pour la visée optique, précision du cadrage et richesse des informations avec la visée électronique. Problème : en visée optique, plus le sujet était proche plus le cadrage devenait imprécis du fait du décalage de la parallaxe, et, surtout, la mise au point manuelle était impossible.
Le X100T introduit donc un mode « hybride » dans son viseur hybride. D’abord, lorsque vous êtes en visée optique, les informations sont quand même affichées en surimpression LCD. Surtout, toujours lorsque vous êtes en visée optique, une poussée sur la tirette frontale vers l’intérieur du boîtier fait apparaître, en bas à droite de votre viseur, un tout petit cadre 100 % électronique qui permet d’assister la mise au point manuelle (avec focus peaking ou DSI). C’est tout simplement génial et transcende l’utilisation du X100T.
Nous n’avons que deux légers reproches. D’abord, l’incrustation électronique se trouve un peu trop en bas à droite, ce qui oblige à quitter du regard le cadre principal. D’autre part, la photo réellement capturée a tendance à être légèrement plus large que celle cadrée, mais il vaut mieux cela que l’inverse.

suite du test http://www.lesnumeriques.com/appareil-photo-numerique/fujifilm-finepix-x100t-p21655/test.html