NEWSHA TAVAKOLIAN, PRIX CARMIGNAC GESTION DU PHOTOJOURNALISME – ARTICLE PHOTO.FR

2 Posted by - 29 juillet 2014 - Expos et festivals

carmignac 5 carmignac 6 carmignac carmignac2 carmignac3 carmignac4

PHOTOS NEWSHA TAVAKOLIAN

La Fondation Carmignac a remis son 5ème Prix Carmignac Gestion du photojournalisme à l’iranienne Newsha Tavakolian.

Article PHOTO.FR

La 5ème édition du Prix Carmignac Gestion du photojournalisme se plaçait sous le thème de l’Iran. « Le sujet des négociations nucléaires occupe le devant de la scène dans un climat de guerre froide avec le Grand Satan. Mais la réalité du quotidien conserve son aura de mystère et de secret au regard de l’Occident. Que se passe- t-il sous le voile noir jeté sur l’Iran ? » s’interroge Edouard Carmignac. La lauréate, Newsha Tavakolian, y apporte pour lui une réponse : « elle cultive l’art de l’ambiguïté à travers ses images consacrées au sort de la classe moyenne. Derrière leur normalité de facçade, entre intimité préservée et espace public verrouillé, le silence crie. Avec ces photographies, la jeune Iranienne ne montre pas seulement ce qui se passe « derrière le rideau » : elle le déchire. »Newsha Tavakolian est née en 1981 à Téhéran. Autodidacte, elle a débuté sa carrière dans la presse iranienne dès l’âge de 16 ans. À 18 ans, elle est la plus jeune à couvrir le soulèvement étudiant de 1999. Un an plus tard, elle rejoint l’agence new-yorkaise Polaris Images et se consacre depuis à l’international : Irak, Liban, Syrie, Arabie Saoudite, Pakistan, Yémen. Elle a été publiée dans de grands titres internationaux tels que Time, Newsweek, Stern, Le Figaro, The New York Times, Der Spiegle, Le Monde…

Son projet récompensé traite avant tout de la jeunesse des classes moyennes, classe importante de la société iranienne pourtant souvent oubliée. « Je crois que cette classe moyenne va bientôt se dissoudre donc je voulais mettre la vie de ces gens au premier plan et la partager avec le monde. » explique-t-elrmignaci, du directeur du Musée de l’Elysée Lausanne Sam Stourdzé, du grand reporter Jean-Pierre Perrin, de Célina Lunsford, vice-présidente de la Deutsche Fotografische Akademie et directrice artistique du Fotografie Forum Frankfurt, ainsi que de Mark Sealy, directeur d’Autograph abp, à Londres.

Le prix est doté de 50 000 EUR, voués à financer le travail photographique de la lauréate, jusqu’à la réalisation d’une exposition itinérante et d’un livre monographique. Depuis 2009, il a déjà récompensé Kai Wiedenhöfer, Massimo Berruti, Robin Hammond et Davide Monteleone.L’exposition est prévue du 7 novembre au 7 décembre à la Chapelle des Beaux-Arts de Paris. Puis elle voyagera à Londres, Milan et Francfort en 2015.

www.fondation-carmignac.com

No comments

Leave a reply